Psychologie Corporelle Integrative (PCI)

« Je suis libre de choisir un futur différent et qui me convient mieux. »

IVONA ROT

Thérapeute en Psychologie Corporelle Intégrative Diplômée de l'IPCI Belgique Diplômée en psychopathologie au CESA Membre de l'IPCI Belgique depuis 2010

www.ipci.be

CONTACT

Rue Jean-Baptiste Meunier 17 1050 Bruxelles
0475 63 70 65
ivdael@gmail.com
Trams/Bus : 3, 4, 7, 92, 60

Qu'est-ce que la Psychologie Corporelle Intégrative?

La PCI est la synthèse de plusieurs approches psychothérapeutiques et se rattache au courant des psychologies humanistes qui place la qualité relationnelle, le regard positif et empathique envers le patient au premier plan. La PCI a été mise au point dans la deuxième partie du XX siècle par J.L. Rosenberg, psychologue américain qui a étudié le travail corporel de Reich, la Gestalt, l'approche humaniste de Rogers, le sens corporel de Gendlin, tout en incluant les théories de bases de Freud, Jung et d'autres éminents psychologues. Rosenberg a fondé le premier institut de PCI (IBP en anglais) en Californie. Aujourd'hui il existe une dizaine d'instituts aux USA, Canada et en Europe. Sa spécificité se trouve dans l'importance qu'elle donne à l'organisme dans son entièreté, en intégrant le corps, l'esprit, les émotions. C'est essentiellement à travers le corps que l'expérience psychologique se vit et est mise en mémoire. L'esprit peut nous leurrer, mais pas les manifestations de notre corps, elles sont le véritable « baromètre » de notre état psychologique. En PCI à coté du volet verbal bien évidemment essentiel on développe la capacité à ressentir et permettre une intégration somatique de la conscience. Le client apprend à se (re)connecter et être à l'écoute de son corps - car c'est le « lieu », le contenant de ses ressentis et de ses vécus. L'objectif est d'identifier ensemble avec le patient les origines de ses blessures en travaillant sur son passé et son histoire familiale ; de détecter les blocages de la personne qui l'empêchent à se réaliser et à s'épanouir ; de le rendre conscient de lui-même, de ses sentiments et émotions ainsi que sur ses capacités ; rendre conscient des mécanismes de défense que la personne a construit durant sa vie pour se défendre des situations stressantes et douloureuses, mécanismes qui à condition d'être répétés conditionnent et entravent sa manière d'être. Et parallèlement à cela l'accent est mis sur l'éveil de la conscience corporelle pour détecter ce qui est réellement vécu de l'intérieur.

Pour qui?

Elle s'adresse à toute personne en souffrance ou mal être dans des domaines variés : relations conflictuelles, dépression, solitude, rupture, frustrations etc., ainsi qu'à ceux qui souffrent sous le poids de questions existentielles.